Forum administratif du site Le Boudoir
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques [Priscila]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Priscila
Langue Magique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 22

MessageSujet: Chroniques [Priscila]   Mar 1 Nov - 10:02

Hey !
Gaby je vais mettre ici les chronique à corriger, j'éditerais mon message à chaque fois qu'il y aura une nouvelle chronique et tu éditera ton message de la même façon chaque fois que tu corrigeras une chronique Wink
Veille juste à laisser la correction jusqu'à ce que l'article en question soit posté au cas où x)
Je vais la dernière chronique dans un nouveau post !
Bisous


_________________
Langue magique, grande manitou du forum et du blog !
Je déconne, c'est juste qu'il me fallait une signature parce que sinon c'est horrible quand il n'y a pas de séparation entre le sujet du post et la fin du cadre xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboudoirsapereaude.forumperso.com
Priscila
Langue Magique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Chroniques [Priscila]   Mar 1 Nov - 10:04

LIVRES


La Magie du Rangement
Bonjour à tous:)
Aujourd'hui je vous retrouve pour la chronique d'un livre un peu particulier, il est plutôt rare que Gaby et moi chroniquions ce genre de livre mais il me tentait bien cette fois et étant donné que j'avais moi même du rangement à faire chez moi en cette période de post-partiel je me suis dit qu'il était temps de le lire !

J'ai regardé un peu les critiques qui avaient été faites sur ce livre au début de ma lecture parce que Gaby n'en avait pas eu un bon retour et je voulais savoir pourquoi, car ici, aucun risque de me spoiler, c'est un livre pratique, donc pas de suspens à tenir. Je vais donc revenir avec ma chronique sur certains points négatifs que j'ai pu voir.
Tout d'abord, je pense qu'il faut aborder ce livre d'une certaine manière, c'est ce que j'ai compris en voyant certains avis négatifs : ce livre vous plaira si vous avez l'état d'esprit, ou plutôt la démarche adéquate en tête. Comme vous l'avez vu dans le résumé, Marie Kondo vous propose dans sa méthode KonMari de ranger en se débarrassant de ce qui ne nous met pas en joie principalement. C'est très éloigné des techniques de rangements qu'on retrouve dans les magasins d'intérieurs, mais revenons sur cette démarche : j'entends par là de s'intéresser au Minimalisme qui est un mode de vie s'intéressant au vivre simplement (on a dit simplement, pas sommairement) en utilisant que les objets dont on a réellement besoin ou qui, en plus, nous rend heureux, cela exclu le stockage de chose « qui serviront plus tard » et simplifie votre démarche au quotidien (on ne cherche plus pendant trois heures, on est plus encombré, on gagne du temps et de l'argent puisqu'on n'a plus envie de le dépenser pour des accessoires inutiles etc). De fait, si vous êtes totalement étranger à se concept et si vous n'arrivez pas à vous détacher des objets matériels, la méthode de KonMari va vous sembler violente, voire totalement barbare et c'est là un choc pour certain d'entre vous.

Personnellement, après avoir lu Zéro Déchet de Béa Johnson et Je consomme moins, je vis mieux, j'ai pris conscience de l'énorme quantité d'objets que nous possédons, qui nous est souvent inutile, ou qui ne nous rend pas heureux et ça m'a littéralement donné le sentiment de me noyer dans cette masse incontrôlable d'où l'envie de découvrir la méthode KonMari et d'approuver totalement.
Je pense que l'important dans ce livre et donc d'être un minimum ouvert à cette méthode et d'y aller à son rythme (car forcément il y a des choses dont il est difficile de se séparer et ça implique aussi un travail sur soit!).
Le second point par rapport à cette première remarque est qu'il ne faut pas prendre ce livre comme la solution miraculeuse vendue à coup de punshline marketing comme le propose le résumé. A coup sur vous allez vite déchanter. Vous n'aurez pas la solution miracle, pas de méthodes précises pour avoir un intérieur parfait, pas de rangements miracle à acheter, si c'est ce que vous attendez, alors il faudra passer votre chemin.
Certain on d'ailleurs trouvé que le livre était marketing, qu'il n'y avait pas grand choses : effectivement, il n'y a pas de recettes express, il n'y a qu'un long exposé sur la façon dont l'auteur à appréhendé le rangement au court de sa vie et à mis en pratique ces expériences au service des autres. Mais c'est déjà suffisant.

Un des autres points qui aura sûrement fait tiquer plus d'un est la relation que Marie Kondo a avec les objets : cela peut paraître bizarre mais elle les traite avec un respect qu'on attribuerait plus souvent aux êtres humains : elle vous invite à les respecter, les saluer et les remercier pour l'usage dont vous en avez eut, y compris quand vous vous en débarrassé. Cela peut paraître loufoque mais je crois que c'est ancré dans sa culture et c'est, en un sens, presque poétique. Même si je ne pense pas remercier mes vêtements pour m'avoir aidé à finir ma journée, je pense que ça peut être une chose utile de temps en temps.

Le dernier point que je développerais ici est qu'il peut paraître surprenant de lire les témoignages que l'auteur nous cite concernant la façon dont le rangement à littéralement changé la vie de ses clients, notamment en leur permettant de mieux s'accomplir dans la vie. La plupart trouvera cela tiré par les cheveux et c'est normal mais personne ne peut juger de ce qui nous fait du bien, en tant qu'individu, personnellement et sera capable de bousculer notre vie dans le bon sens.

Petit bémol au fait que Marie Kondo ne propose pas de méthode alternative au désencombrement, j'entends par là qu'elle ne vous soumet pas d'idée d'association pour que vos objets aient une seconde vie !

Une bonne découverte qui m'a donné envie de ranger efficacement.

8 / 10
Votre note ? Votre avis ?[/justify]


Dernière édition par Priscila le Jeu 29 Juin - 14:12, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboudoirsapereaude.forumperso.com
Gabrielle

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Chroniques [Priscila]   Mar 1 Nov - 10:36

CHRONIQUES LIVRES CORRIGÉES
[Priscila]


La Magie du Rangement
Bonjour à tous:)
Aujourd'hui je vous retrouve pour la chronique d'un livre un peu particulier, il est plutôt rare que Gaby et moi chroniquions ce genre de livres mais il me tentait bien cette fois, et étant donné que j'avais moi-même du rangement à faire chez moi en cette période post-partiel, je me suis dit qu'il était temps de le lire !

J'ai regardé un peu les critiques qui avaient été faites sur ce livre au début de ma lecture parce que Gaby n'en avait pas eu un bon retour et je voulais savoir pourquoi, car ici, aucun risque de me spoiler, c'est un livre pratique, donc pas de suspens à tenir. Je vais donc revenir avec ma chronique sur certains points négatifs que j'ai pu voir.
Tout d'abord, je pense qu'il faut aborder ce livre d'une certaine manière, c'est ce que j'ai compris en voyant certains avis négatifs : ce livre vous plaira si vous avez l'état d'esprit, ou plutôt la démarche adéquate en tête. Comme vous l'avez vu dans le résumé, Marie Kondo vous propose dans sa méthode KonMari de ranger en se débarrassant de ce qui ne nous met pas en joie principalement. C'est très éloigné des techniques de rangement qu'on retrouve dans les magasins d'intérieurs, mais revenons sur cette démarche : j'entends par là de s'intéresser au Minimalisme qui est un mode de vie s'intéressant au vivre simplement (on a dit simplement, pas sommairement) en n'utilisant que les objets dont on a réellement besoin ou qui, en plus, nous rendent heureux. Cela exclut le stockage de chose « qui serviront plus tard » et simplifie votre démarche au quotidien (on ne cherche plus pendant trois heures, on n'est plus encombré, on gagne du temps et de l'argent puisqu'on n'a plus envie de le dépenser pour des accessoires inutiles etc). De fait, si vous êtes totalement étranger à se concept et si vous n'arrivez pas à vous détacher des objets matériels, la méthode de KonMari va vous sembler violente, voire totalement barbare et c'est là un choc pour certains d'entre vous.

Personnellement, après avoir lu Zéro Déchet de Béa Johnson et Je consomme moins, je vis mieux, j'ai pris conscience de l'énorme quantité d'objets que nous possédons, qui nous est souvent inutile, ou qui ne nous rend pas heureux et ça m'a littéralement donné le sentiment de me noyer dans cette masse incontrôlable d'où l'envie de découvrir la méthode KonMari et d'approuver totalement.
Je pense que l'important dans ce livre et donc d'être un minimum ouvert à cette méthode et d'y aller à son rythme (car forcément il y a des choses dont il est difficile de se séparer et ça implique aussi un travail sur soi!).
Le second point par rapport à cette première remarque est qu'il ne faut pas prendre ce livre comme la solution miraculeuse vendue à coup de punchline marketing comme le propose le résumé. A coup sûr, vous allez vite déchanter. Vous n'aurez pas la solution miracle, pas de méthodes précises pour avoir un intérieur parfait, pas de rangements miracles à acheter... Si c'est ce que vous attendez, alors il faudra passer votre chemin.
Certains ont d'ailleurs trouvé que le livre était marketing, qu'il n'y avait pas grand chose : effectivement, il n'y a pas de recettes express, il n'y a qu'un long exposé sur la façon dont l'auteure à appréhendé le rangement au cours de sa vie et a mis en pratique ces expériences au service des autres. Mais c'est déjà suffisant.

Un des autres points qui aura sûrement fait tiquer plus d'un est la relation que Marie Kondo a avec les objets: cela peut paraître bizarre mais elle les traite avec un respect qu'on attribuerait plus souvent aux êtres humains... Elle vous invite à les respecter, les saluer et les remercier pour l'usage dont vous en avez eu, y compris quand vous vous en débarrassez. Cela peut paraître loufoque mais je crois que c'est ancré dans sa culture et c'est, en un sens, presque poétique. Même si je ne pense pas remercier mes vêtements pour m'avoir aidée à finir ma journée, je pense que ça peut être une chose utile de temps en temps.

Le dernier point que je développerais ici est qu'il peut paraître surprenant de lire les témoignages que l'auteur nous cite concernant la façon dont le rangement a littéralement changé la vie de ses clients, notamment en leur permettant de mieux s'accomplir dans la vie. La plupart trouveront cela tiré par les cheveux et c'est normal mais personne ne peut juger de ce qui nous fait du bien, en tant qu'individu, personnellement et sera capable de bousculer notre vie dans le bon sens.

Petit bémol au fait que Marie Kondo ne propose pas de méthode alternative au désencombrement, j'entends par là qu'elle ne vous soumet pas d'idée d'association pour que vos objets aient une seconde vie !

Une bonne découverte qui m'a donné envie de ranger efficacement.

8 / 10
Votre note ? Votre avis ?

_________________
Sous-fifre de la Grande Manitou, Ô Langue Magique notre maître à tous!
[Je rigole aussi xD]


Dernière édition par Gabrielle le Jeu 29 Juin - 19:58, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Priscila
Langue Magique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 23/05/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: Chroniques [Priscila]   Mar 15 Nov - 19:27

CINEMA

The Hobbit:

Bonjour à tous:)
Aujourd'hui je vous présente ma chronique d'un film que tout le monde doit connaître depuis puisqu'il représente tout une franchise avec la trilogie Le Seigneur des Anneaux qui le précède et son réalisateur Peter Jackson. The Hobbit comme vous le savez est ce qu'on pourrait qualifier d'adaptation libre, plus ou moins, puisqu'elle s’appuie en fait sur un certains nombre de textes supplémentaires outre, Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien dont l'histoire est adaptée.

J'ai lu Bilbo le Hobbit avant que le film ne soit diffusé au cinéma pour, au moins une fois dans ma vie, réussir à lire un Tolkien avant de voir les films, mais surtout pour ne pas être trop déstabilisée par les changements du film pour apprécier ensuite la lecture du livre. Vous le savez tous depuis puisque la plupart d'entre vous on vu, lu le film et le livre donc vous savez que si l'histoire suis le schéma du livre, beaucoup d'éléments se sont ajoutés à la trilogie – car, soyons honnête, Bilbo le Hobbit n'aurait donné qu'un film de max 2h30 si vraiment on le voulait, non pas une trilogie avec un budget hors du comment, des histoires secondaires en veux-tu en voilà – ce qui en fait une bonne trilogie fantasy.

Passons donc au concret : c'est un premier épisode que j'aime vraiment beaucoup, on y découvre le héros principal, la compagnie des nains et les différentes personnalités des personnages qu'il y a, on retrouve Gandalf qu'on avait découvert et adoré dans Le Seigneur des Anneaux bien que cette histoire se déroule soixante ans avant le début sur la Trilogie Le Seigneur des Anneaux (mais aussi Elrond, Galadriel et Saroumane).

J'aime beaucoup l'humour qu'on découvre au début de cet épisode, la plongée dans le monde extérieur à la poursuite du danger se fait progressivement et on voit le personnage s'habituer dans des situations parfois cocasse. J'aime beaucoup le jeu de Martin Freeman (que j'ai beaucoup aimé tout au long de la série Sherlock) dans le rôle de Bilbo, il est crédible, drôle et ça fait du bien.
J'aime beaucoup le caractère de Thorin aussi bien qu'on ait parfois envie de le secouer un coup pour remettre son orgueil en place. Je ne vais pas m’appesantir sur le reste de l'histoire, ça se laisse très bien regarder, on ne s'ennuie pas et elle respecte plutôt bien l'histoire dont elle est adaptée.

Visuellement c'est toujours un plaisir pour les yeux car le travail est propre, Peter Jackson maîtrise cet univers d'une main de maître et les progrès dans les effets spéciaux depuis l'époque du Seigneur des Anneaux servent parfaitement l'image. Les paysages de la Nouvelle-Zélande sont toujours aussi sublimes, il me donne toujours envie d'y aller en vacance.

Un très bon premier volet que je ne me lasse pas de regarder !

9 / 10
Votre note ? Votre avis ?

_________________
Langue magique, grande manitou du forum et du blog !
Je déconne, c'est juste qu'il me fallait une signature parce que sinon c'est horrible quand il n'y a pas de séparation entre le sujet du post et la fin du cadre xD


Dernière édition par Priscila le Mer 28 Juin - 9:23, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboudoirsapereaude.forumperso.com
Gabrielle

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 20

MessageSujet: Re: Chroniques [Priscila]   Mer 16 Nov - 11:08

CHRONIQUES CINÉMA CORRIGÉES
[Priscila]

The Hobbit
Bonjour à tous:)
Aujourd'hui je vous présente ma chronique d'un film que tout le monde doit connaître depuis puisqu'il représente toute une franchise avec la trilogie Le Seigneur des Anneaux qui le précède, et son réalisateur Peter Jackson. The Hobbit comme vous le savez est ce qu'on pourrait qualifier d'adaptation libre, plus ou moins, puisqu'elle s’appuie en fait sur un certain nombre de textes supplémentaires, outre Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien dont l'histoire est adaptée.

J'ai lu Bilbo le Hobbit avant que le film ne soit diffusé au cinéma pour, au moins une fois dans ma vie, réussir à lire un Tolkien avant de voir les films, mais surtout pour ne pas être trop déstabilisée par les changements du film pour apprécier ensuite la lecture du livre. Vous le savez tous depuis, puisque la plupart d'entre vous ont vu/ lu le film et le livre, donc vous savez que si l'histoire suit le schéma du livre, beaucoup d'éléments se sont ajoutés à la trilogie – car, soyons honnête, Bilbo le Hobbit n'aurait donné qu'un film de max 2h30 si vraiment on le voulait, non pas une trilogie avec un budget hors du commun, des histoires secondaires en veux-tu en voilà – ce qui en fait une bonne trilogie fantasy.

Passons donc au concret : c'est un premier épisode que j'aime vraiment beaucoup, on y découvre le héros principal, la compagnie des nains et les différentes personnalités des personnages qu'il y a, on retrouve Gandalf qu'on avait découvert et adoré dans Le Seigneur des Anneaux bien que cette histoire se déroule soixante ans avant le début sur la trilogie Le Seigneur des Anneaux (mais aussi Elrond, Galadriel et Saroumane).

J'aime beaucoup l'humour qu'on découvre au début de cet épisode, la plongée dans le monde extérieur à la poursuite du danger se fait progressivement et on voit le personnage s'habituer dans des situations parfois cocasse. J'aime beaucoup le jeu de Martin Freeman (que j'ai beaucoup aimé tout au long de la série Sherlock) dans le rôle de Bilbo, il est crédible, drôle et ça fait du bien.
J'aime beaucoup le caractère de Thorin aussi, bien qu'on ait parfois envie de le secouer un coup pour remettre son orgueil en place. Je ne vais pas m’appesantir sur le reste de l'histoire, ça se laisse très bien regarder, on ne s'ennuie pas et elle respecte plutôt bien l'histoire dont elle est adaptée.

Visuellement c'est toujours un plaisir pour les yeux car le travail est propre, Peter Jackson maîtrise cet univers d'une main de maître et les progrès dans les effets spéciaux depuis l'époque du Seigneur des Anneaux servent parfaitement l'image. Les paysages de la Nouvelle-Zélande sont toujours aussi sublimes, il me donne toujours envie d'y aller en vacance.

Un très bon premier volet que je ne me lasse pas de regarder !

9 / 10
Votre note ? Votre avis ?

_________________
Sous-fifre de la Grande Manitou, Ô Langue Magique notre maître à tous!
[Je rigole aussi xD]


Dernière édition par Gabrielle le Sam 28 Jan - 23:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques [Priscila]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques [Priscila]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques de Sainte-Hélène, Atlantique sud
» Article chroniques abonnés du Monde
» Les chroniques de l'inexpliqué
» Les Chroniques de Riddick
» JEÛNE ET PATHOLOGIES CHRONIQUES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le boudoir :: Pour le Blog... :: Les articles-
Sauter vers: